Table d'orientation du site>>
plan du site en étoile

PASSEUR D'INFORMATIONS

Date heure
Energie, Structures, Espace, Climat, Réalisations, Calculs, Forum, Environnement, Poésie, Sciences ...

Das Pfand (la consigne), l'Environnement en général 

Le 17.09.2015 Pollution >>
Le 26.05.2015 Insectes >>
Le 06.02.2015 Mehrweg >>
Le 18.01.2015 Dossier Que Choisir >>
Le 27.12.2014 Le recyclage des emballages >>

Le 17.09.2015 

Pollution
image Google Earth la Crète
Quelque part en Crète ...
Plus précisément, vers l'est, dans le golfe d'Agios Nikolaos

La plage, pas encore très touristique, de Pachéia Ammos (répère rouge).
Plage de Pachéia Ammos
A l'extrémité de la plage, cette charmante chapelle, caractéristique de la culture grecque.

Cette plage est située au carrefour de la route partant vers l'est et de celle qui traverse la Crète dans sa partie la moins large, plein sud vers Lerapetra, face à la Libye située à moins de 350km.
PLage de Pachéia Ammos : pollution
Zoom sur le sable...

Des centaines de particules de plastique de petites dimensions, en tout genre, éparpillées partout.
D'autant plus bizarre que c'est le cas unique rencontré. 
Les plages situées un peu plus à l'ouest, avant le golfe d'Agios Nikolaos, paraissent propres (exmple à Malia).

Est-ce dû à la position de cette plage, au fond du golfe, exposée plein nord ?
Existe-t-il là des courants tourbillonnants ?
Cette plage n'aurait pas été nettoyée, au contraire des autres ?

La circulation océanique de surface en Méditerranée est très complexe.
Cette mer, quasi fermée (renouvellement complet des eaux en plus d'un siècle), est connue pour son niveau de pollution qui est suivi de près.
La responsabilité de l'homme n'est plus à mettre en doute. Avec tous ses impacts sur la faune, la flore et .. l'homme.
Pour s'en sortir : éducation et changement d'habitude.


Nous ne pouvons que nous réjouir de la décision de Mme Ségolène Royal d'anticiper au 1er janvier 2016 l'interdiction des sacs plastiques à usage unique (applicable initialement en 2025).

Peut être une goutte d'eau ... dans une mer de déchets plastiques de toutes sortes qui touchent tous les océans, mais c'est un début.

Par ailleurs, passons le message à la génération qui nous suit : ne jetez-pas impunément n'importe où vos déchets, que ce soit dans l'océan ou ailleurs sur terre !
 Là, il y a du travail ...
↑ Haut de page ↑

Le 25.05.2015 

Insectes : abeilles, ...
L’arbre phylogénétique des insectes vient d’être remis à jours. 

Groupe animal le plus abondant sur notre planète, l’origine en remonte à plus de 450 millions d’années ! Il a survécu à plusieurs extinctions massives. 

Initié depuis le XVIII ième siècle, la structure de cet arbre a considérablement évolué au cours des ans et le sera encore dans le futur (espèces restant à découvrir). 

Les chercheurs ont associé étude des genres et respect de la chronologie. 

Le schéma ci-dessous, véritable encyclopédie en soi, est extrait de l’étude (voir article pour plus de détails).

Ainsi le genre Apis (quart bas droit) est une abeille à miel. Bombus (le bourdon), comme l'abeille mellifère, se nourrit du nectar des fleurs et récolte le pollen pour nourrir ses larves. Ces deux genres apparaissent il y a environ 40 millions d'années, après une cission d'avec le genre Exoneura (petite abeille australienne) il ya 60 millions d'années.
Etc ... 
Avec les fourmis, ces genres font partie de la famille des hyménoptères ...
arbre phylogénétique des insectes
photo d'une abeille du jardin
Dans les critères mieux datés, citons la pollinisation et la coévolution avec les plantes à fleurs.
  
Ici nous pouvons refaire le lien avec le livre de JC Ameisen dont j’ai parlé par ailleurs et que je recommande : la description du fonctionnement d’une ruche et du comportement des abeilles est bluffante. 
 
Les abeilles, parlons-en justement : elles font l’objet, justifié, d’une grande attention ces temps-ci.  
Il est quasi-acquis que la baisse de population de ces insectes pollinisateurs, vue entre autres à travers la chute spectaculaire de la production de miel en France ces dernières années, a trois sources principales :
- l'évolutions du climat,
- l'effet nocif des pesticides (en particulier ceux de la famille des néonicotinoïdes),
- la prédation des abeilles par le frelon asiatique.

Le gouvernement, dans le cadre du plan anti pesticides, vient à leur secours.
Même si je suis un peu réservé sur l'affirmation de la première phrase de l'article [il serait désormais possible de traverser la France tout en conservant le pare-brise de sa voiture presque vierge de toute trace d’insectes. Sur des parcours récents, ces dernières semaines, de quelques centaines de km en France, je peux attester que le pare brise de notre véhicule était, hélas, couvert d’impacts d’insectes], les premières mesures vont dans le bon sens.



Sur ce sujet, beaucoup d'informations à lire :

- le site de Pollinis, Association indépendante, constituée de citoyens bénévoles et engagés, qui s'affirme comme un contre-pouvoir face aux lobbies de l'agriculture,

- le site de l'Association 'sauvons les abeilles', qui se veut force de propositions et d'initiatives, à l'origine du Réseau Conservatoire Européen de l'Abeille Noire,

- un dossier complet sur les pesticides sur le site de générations-futures,

- le site de l'Association Phyto-victimes, constituée de personnes ayant utilisées des pesticides pour des raisons professionnelles, principalement donc des agriculteurs.

La liste n'est pas exhaustive ...
photo d'une abeille du jardin
photo d'une abeille dans le jardin
abeille sur une fleur dans le jardin
↑ Haut de page ↑

Le 06.02.2015 

Il faut le rappeler, la voie prise par l'Allemagne a été imposée par le Gouvernement Fédéral allemand.
Pourquoi ne pas demander à nos députés une propostion de loi allant en ce sens ? Cetains lobbies auraient-ils, ici comme dans beaucoup de secteurs, agi dans l'ombre ?
Notre ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Ségolène ROYAL est peut-être la mieux placée pour prendre à bras le corps ce problème (parmi tant d'autres, je n'en doute pas) ...?
Je sais qu'il faut hiérarchiser les sujets : mais cette action pourrait être rajoutée aux 74 mesures pour faire de la France le pays de l’excellence environnementale !

La mise en application chez nos amis allemands distingue bien les deux cas : usage unique (réglementé) et usages multiples, plutôt au bon vouloir d'associations volontaires.
Un retour d'expérience auprès des pouvoirs publics, des organismes de collecte et des associations serait certainement enrichissant. 

Quelques sites en langue allemande sur le sujet : ici ou .

Logo Allemand pour le recyclage
logo allemand pour le recyclage
↑ Haut de page ↑

Le 18.01.2015 

Preuve que ces questions sont d'actualité, l'article suivant de Que Choisir (n°137 Janvier 2015). Les avantages environnementaux du tri à usage unique sont indéniables mais ils ne doivent pas cacher un surcout par rapport au tri à usage multiple. Pour l'instant simple initiative locale.
↑ Haut de page ↑

Le 27.12.2014 

pots en verre divers
Pourquoi pas étudier la mise en place d'un système de recyclage des emballages en verre (voire +) utilisés pour la vente de nombreux produits alimentaires (confitures, légumes, bouteilles, etc...) ?

Ce système, qui existe en Allemagne depuis 2003 (et aussi en Autriche et en Suisse), permet de recycler des récipients en verre, en aluminium (canette) et même en plastique. 
Pour en assurer le fonctionnement, le consommateur  paye une consigne (das Pfand) qui s'ajoute au prix d'achat. Cette consigne incitatrice est récupérée par le consommateur au moment où il ramène la bouteille au vendeur. Dans leur système, les Allemands distinguent deux types de bouteilles : les bouteilles réutilisées et les bouteilles recyclées. 
  • Les bouteilles en verre (Mehrweg) sont lavées puis réutilisées ensuite. 
  • D'autres bouteilles (plastique, aluminium) sont utilisées une seule fois (Einweg) et recyclées ensuite.
Aujourd'hui 90% des bouteilles en verre ou en plastique à usage unique sont recyclées.

Une bouteille de bière vide rapportée au magasin rapporte 8 centimes d'€. Une bouteille en plastique recyclable en rapporte 15 et une bouteille en plastique non réutilisable 25.


Ce système a eu aussi un  effet secondaire salutaire : les villes sont plus propres, moins encombrées de déchets divers ...

Certes le projet n'a pas été facile à mettre en place : il faut savoir qu'il a été imposé par décret par le gouvernement fédéral Allemand. 

Mais même imparfait, il est rentré dans les moeurs.


                                                          -------


Pourquoi un tel système n'est-il pas en vigueur en France ? (il existait dans les années 1950-60 sous une forme plus rudimentaire).
L'effet de certains lobbies industriels ? 

En fait l'industrie française du verre a généralisé le recyclage dès le milieu des années 1970.
Et toutes les grandes villes pratiquent la collecte du verre (bouteilles, bocaux, ....) qui est envoyé dans un centre de tri puis vers les usines de recyclage.
Arguments avancés : économie d'énergie et de ressources naturelles utilisées pour leur fabrication.
En effet le verre est un matériau recyclable à 100%, à l'infini (!) aux dires des industriels qui ont developpé une filière qui utilise maintenant le top de la technologie puisque des systèmes optiques permettent même de trier le 'calcin' (verre collecté broyé) par  ... couleur (4 grandes familles).

A la base le verre est constitué de silice (sable) et de calcaire. Y sont ajoutés colorants, décolorants, oxydants et réducteurs (charbon, chromite de fer, oxyde de cobalt, oxyde de nickel).
Les calcins, reinjectés dans la fabrication de nouveau contenant, jusqu'à plus de 60%, représentent aujourd'hui la principale matière première des verriers.
Dont acte pour l'économie de matières premières et d'énergie (le verre collecté fond à température moins élevée que les matières premières naturelles) et pour les moindres rejets de CO2 dans l'atmosphère.

Mais cette approche utilisant le recyclage systématisé (usage unique) occulte l'autre possibbilité de re-utilisation qui est aussi un gain énergétique et une meilleure protection de l'environnement.

Un  bilan comparatif complet (économie d'énergie, mise en oeuvre, ..) entre ces deux approches a-t-il été vraiment réalisé ?
Cela mérite réflexion...

le désert de sable
↑ Haut de page ↑